Construction modulaire : un hôpital confiné opérationnel en vingt jours.

La société Imebio a conçu avec ses partenaires Aspida, Groupe-6, Life Ingénierie, GL Events et ERINHA, un hôpital confiné modulaire peut être déployé en vingt jours. Dédié à la réanimation Hoplite permet d’accueillir une trentaine de chambres hautement confinées.

Hoplite - déploiement d'infrastructures hospitalières pour prise en charge de patients hautement infectieux

Cet hôpital confiné utilise des matériaux innovants et associe deux technologies. C’est la première unité hospitalière au monde capable d’être déployée dans un espace limité. Il se compose en partie de containers modulaires fabriqués par Imebio, associés à des structures textiles souples possédant des attributs virucides développées par Aspida.

L’ensemble est protégé des intempéries par une enveloppe transparente de type chapiteau et peut répondre à différents degrés d’autonomie. HOPLITE peut donc être installé soit près d’un hôpital classique ou être totalement autonome.

Portrait Guillaume Ribot Aspida

« Pour la première fois, nous pourrons prendre en charge des patients dans une infrastructure capable de réduire le risque d’exposition pour les soignants tout en assurant que ce qui est manipulé à l’intérieur ne puisse pas sortir. Il permet également la possibilité de permettre le contact visuel entre la famille, les proches et les patients, mais également déplacer des zones de repos pour les soignants ».

Guillaume Ribot, cofondateur d’ASPIDA

HOPLITE, Un projet de réanimation modulaire déployable

Face à la crise COVID une consultation nationale a été menée pour la réalisation d’unités de réanimation mobiles modulaires. Un groupement Rhône-Alpin, réunissant six entreprises (Imebio, Groupe-6 architectes, Aspida, ERINHA, Life ingénierie et GL Events) a été sélectionné. HOPLITE, complexe modulaire de réanimation confiné et déployable est le fruit de la coopération de ce groupement. La crise du COVID a démontré entre autres, que la surcharge psychologique des soignants est délicate à gérer et que les moyens d’hospitalisation d’urgences classiques étaient inadaptés lors d’une épidémie. A l’image des tentes militaires ou camions télescopiques, les systèmes actuels sont trop éphémères et contraignants sur les conditions de travail des soignants dans une telle crise. 

De l’attention pour les soignants et les patients 

C’est pour cela qu’HOPLITE met, au même niveau, sécurité et bien-être des soignants et des patients en apportant plus de dignité et de performance à la prise en charge patients en situation de crise. Entreprise mandataire et soutenu par l’Institut Mérieux, Imebio a été chargé de la conception et de la fourniture des containers. Grâce à ERINHA, le comité scientifique en biosécurité, l’unité modulaire de 32 lits est performante et sûre. De son côté, ASPIDA a conçu les systèmes déployables confinés. Réalisés à partir des standards identiques que pour une unité de soins-critiques conventionnelle, ils répondent au triple objectif de dimensionnement, confort et gestion des flux. L’architecte hospitalier Groupe-6 a contribué à ces installations avec GL Events, pour la construction temporaire, la génération puissance, la logistique et l’installation, ainsi que Life Ingénierie pour l’ingénierie tout corps d’état. Formant un écosystème dynamique au sein du territoire Rhônalpin, les acteurs du groupement apportent expertise stratégique, technique et scientifique ainsi que des capacités industrielles de production, d’installation et de maintenance.

Sélectionné par la coopérative d’acheteurs hospitaliers UNIHA

Le concept a été sélectionné par UNIHA, la coopérative d’acheteurs hospitaliers publics français, dans le cadre de la consultation nationale pour la réalisation d’unités de réanimation mobiles modulaires. En mesure de prendre en charge les maladies infectieuses, cet hôpital, extrêmement flexible, peut également répondre à tout type de prise en charge hospitalière et intégrer des unités d’imagerie ou de bloc opératoire par exemple. Il possède en outre le gros avantage de pouvoir fonctionner plusieurs mois, voire plusieurs années, à la différence des tentes d’un hôpital de campagne classique. Un concept qui prend tout son sens dans la période de pandémie actuelle. La structure s’appuie sur les containers modulaires d’Imebio, société française, créée en 2008. Elle vient de signer un contrat-cadre de trois ans avec l’ONU pour lui fournir tous ses laboratoires P2 et P3 dans le monde. « Ce sont des containers maritimes tout à fait standard que nous adaptons, précise Jean-François Jung, directeur d’Imebio. Nous les transformons et ajoutons tous les équipements nécessaires aux laboratoires ou salles blanches afin que ceux-ci soient conformes aux normes internationales ». La partie technique se trouve à une extrémité du container. Cela permet une autonomie totale au laboratoire qui peut même être installé au milieu de la brousse africaine en cas de besoin.

Des salles blanches de production livrées en urgence pendant la crise sanitaire.

Plus proche de nous, la société a été sollicitée pour des commandes spécifiques de salles blanches de production de réactif afin d’accélérer la cadence de certains laboratoires face à la crise sanitaire en France. Ces salles blanches en container Imebio ont pu être livrées à partir de juillet 2020.

Un des grands avantages de nos laboratoires mobiles, c’est leur robustesse. Les premiers que nous avons livrés il y a dix ans ont prouvé leur fiabilité au fil du temps tout en fonctionnant dans des zones aux conditions extrêmes. Nous avons aussi beaucoup travaillé sur l’ergonomie et l’organisation du local technique, ce qui nous permet d’avoir la zone de laboratoire la plus grande du marché dans un container monobloc. Et en termes d’énergie, nous récupérons 30 à 40 % de puissance par rapport à un laboratoire classique ».

Jean-François Jung, Directeur d’Imebio

Découvrir Hoplite

John Mumford

Author John Mumford

More posts by John Mumford
EnglishFrench